Atelier sur les groupes de travail sur les espèces

Atelier sur les groupes de travail sur les espèces
February 22, 2018 12:09 pm Mises a Jour

 

Le commerce illégal d’espèces sauvages est le quatrième plus important commerce illégal au monde, après les stupéfiants, le trafic d’êtres humains et le commerce de produits contrefaits. Parce que le trafic d’espèces sauvages est un crime organisé, le combattre exige des efforts concertés et complets dans tous les secteurs.

WA BiCC a organisé trois ateliers consultatifs sur les «groupes de travail sur les espèces» pour relever les défis de la génération et du partage de données, de la collaboration et de la coordination de la recherche, de l’élaboration de politiques et de la gestion de la biodiversité. Les participants aux ateliers en Guinée, en Sierra Leone et en Côte d’Ivoire ont produit des listes préliminaires d’espèces végétales et animales prioritaires ayant besoin de protection dans leurs pays respectifs, en plus d’une base de données de spécialistes des espèces pour former des groupes de travail. Les activités prioritaires prévues pour ces groupes de travail comprennent la collaboration pour développer des plans de conservation et d’action des espèces pour les éléphants, les chimpanzés, les pangolins et les tortues de mer.