Forum du PRCM et événements parallèles

Forum du PRCM et événements parallèles
February 22, 2018 12:06 pm Mises a Jour

Les zones côtières et marines d’Afrique de l’Ouest abritent de nombreuses activités socioéconomiques importantes telles que le tourisme, la pêche, l’exploitation minière et bien d’autres. La vie et les moyens de subsistance des populations de ces pays dépendent fortement de ces activités et ressources, directement et indirectement. En conséquence, les zones côtières et marines subissent une pression importante. La surdépendance et la mauvaise gestion des ressources dans ces zones peuvent avoir des impacts extrêmement négatifs sur les populations et les économies de ces pays.

Pour atténuer cette pression, les pays d’Afrique de l’Ouest se sont associés dans l’espoir de fournir des réponses communes et des approches communes pour assurer la conservation des zones côtières et marines ainsi que la gestion durable de ses ressources. Dans le cadre du Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine d’Afrique de l’Ouest, des parties prenantes du Cap-Vert, de Gambie, de Guinée, de Guinée Bissau, de Mauritanie, du Sénégal et de Sierra Leone travaillent sur des problèmes menaçant le littoral ouest africain.

WA BiCC a participé au 9ème Forum du Partenariat régional pour la conservation côtière et marine (PRCM) à Conakry, en Guinée, du 23 au 26 octobre. Pendant le forum, WA BiCC a organisé deux événements parallèles sur la résilience des paysages côtiers aux changements climatiques en Afrique de l’Ouest et les défis et opportunités pour la mise en œuvre du protocole de la Convention d’Abidjan sur la gestion intégrée des zones côtières. WA BiCC a également organisé la toute première Journée de la mangrove en Afrique de l’Ouest le 27 octobre. Les plantes de mangrove sont essentielles pour améliorer la résilience côtière aux effets du changement climatique dans les zones côtières. Une journée spéciale a été commémorée pour réitérer leur importance et travailler à la restauration et à la conservation de ces espèces végétales. WA BiCC a saisi l’opportunité d’identifier un moyen de développer et de maintenir une plate-forme régionale pour l’apprentissage et l’échange de pairs entre les spécialistes de la mangrove et les décideurs politiques.