Dans le cadre de la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, les États membres de la CEDEAO adoptent la « Déclaration d’Abuja portant sur les priorités de conservation en vue de la 18eme réunion de la Conférence des Parties CITES 2019 »

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, les États membres de la CEDEAO adoptent la « Déclaration d’Abuja portant sur les priorités de conservation en vue de la 18eme réunion de la Conférence des Parties CITES 2019 »
April 8, 2019 1:44 pm Communiqué de Presse

Abuja, Nigéria, 29 mars 2019 – Face à la persistance du commerce illégal d’espèces sauvages, qui est en train de détruire le patrimoine naturel et culturel de leur région et compromet les efforts souverains visant à gérer leurs propres ressources, les pays de la CEDEAO se sont réunis pour définir une position régionale commune en prévision de la 18e Conférence des Parties (CoP18) à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). La réunion préparatoire de deux jours, organisée par la CEDEAO du 28 au 29 mars, a examiné plusieurs propositions visant à sauver des espèces d’Afrique de l’Ouest en danger d’extinction. Ces propositions, ainsi que d’autres propositions venant du monde entier, seront présentées à la CoP18 CITES qui se tiendra du 23 mai au 3 juin à Colombo, Sri Lanka.