Lancement régional du Parc national de Grebo-Krahn

Lancement régional du Parc national de Grebo-Krahn
April 23, 2018 7:44 am Nouvelles

Le 22 août 2017, le gouvernement du Liberia a adopté un projet de loi désignant officiellement comme Parc national de Grebo-Krahn 96.149,89 hectares de forêts au Liberia. À l’échelle mondiale, le Parc national est considéré comme un hotspot de biodiversité. Il abrite l’une des plus grandes populations du chimpanzé d’Afrique de l’Ouest, espèce gravement menacée d’extinction ; l’hippopotame nain et le colobe bai, tous deux menacés d’extinction ; le cercopithèque Diane, l’éléphant de forêt, et la panthère vulnérables ; et de nombreuses autres espèces menacées et endémiques. Jusqu’à présent, environ 300 espèces de faune sauvage et 220 espèces de plantes ont été observées dans la forêt. Elle est située dans le sud-ouest du pays et se trouve au cœur du Complexe forestier transfrontalier de Taï-Grebo-Sapo. La forêt joue un rôle très important en contribuant à atténuer le changement climatique, à conserver la biodiversité et à maintenir un sol fertile pour les communautés locales. 56 communautés vivent à la lisière du Parc national, et dépendent de ses ressources naturelles. En raison de la richesse de ses ressources, le Parc national proposé a fait face à de multiples menaces ; la chasse pour le gibier, l’exploitation minière illégale, l’exploitation illégale du bois d’œuvre et l’empiètement par des agriculteurs non autorisés de l’aire protégée/forêt nationale proposées (plantations de cacaoyers) causent les problèmes les plus importants dans la forêt.

 

Suite à l’adoption du projet de loi par le gouvernement, et dans le cadre de sa stratégie visant à réduire le plus possible ces menaces, l’Autorité de développement forestier (FDA) du Liberia a organisé le lancement régional du Parc national de Grebo-Krahn National Park (GKNP) à la mairie de Zwedru dans le comté de Grand Gedeh le 14 avril 2018. L’événement a rassemblé 250 participants incluant des chefs traditionnels, l’Administrateur du comté, le Directeur général et deux directeurs généraux adjoints de la FDA, ainsi que des représentants d’organisations partenaires comme la Wild Chimpanzee Foundation (WCF), le programme Biodiversité et Changement Climatique en Afrique de l’Ouest (WA BiCC/USAID), l’Agence allemande de coopération technique (GIZ) et la Banque allemande de développement (KFW). Tous ces partenaires appuient actuellement le FDA de différentes manières afin de conserver le Paysage forestier transfrontalier de Taï-Grebo-Krahn-Sapo entre le Liberia et la Côte d’Ivoire.

Lors de leurs allocutions, tous les intervenants se sont engagés à œuvrer avec la FDA pour la gestion du Parc. Les Chefs suprêmes des comtés de River-Gee et de Grand Gedeh ont pris l’engagement de garantir que le GKNP devienne le fer de lance de la Gestion des aires protégées et du Soutien communautaire au Liberia.

Dans son discours, le Directeur général de la FDA a dit, « Nous sommes reconnaissants de l’assistance que nous apportent nos partenaires internationaux pour nous aider à gérer notre forêt, mais avant qu’ils n’arrivent, nous avions déjà mis en place notre propre système de conservation. C’est pourquoi cette vaste étendue de forêt existe toujours ici aujourd’hui. Le projet aboutira parce que les personnes de cette région ont décidé de le soutenir. Merci à vous, mes frères et sœurs communautaires. Nous faisons ceci pour notre pays et pour l’humanité ».

Depuis 2009, l’Autorité de développement forestier du Liberia collabore avec ses homologues de Côte d’Ivoire pour gérer le complexe en vue de la conservation de la biodiversité et la gestion participative et durable des ressources naturelles et de cet écosystème, tout en tenant compte du bien-être des populations locales. L’établissement de ce parc conforte ce soutien en réalisant les objectifs de l’Autorité de développement forestier.